Pourquoi les assurances résilient les VTC sans motif

Younes
Updated on

Tout d’abord, il faut revenir au fondement du métier d’assureur.

Afin de proposer à une population une assurance, l’assureur essaie d’anticiper le nombre de sinistres qu’il aura à dédommager, c’est ce qu’on appelle évaluer le risque. 

Ces calculs sont très importants : ils lui permettent d’être sûr de prélever assez d’argent pour dédommager tous les accidents et pouvoir payer ses frais (salariés, locaux…).

Lorsque ce travail de prévisions est mal réalisé, l’assureur se retrouve en déficit sur son portefeuille d’activité, l’option de facilité est pour lui de résilier tout le monde.

L’activité de VTC ayant subi une explosion avec les plateformes, beaucoup d’assureurs ont mal anticipé le nombre de sinistres, et ont choisi de massivement résilier les chauffeurs…. même les ceux qui n’ont fait aucun accident !

 

Voici les conséquences pour les clients résiliés 

L’assuré, bientôt résilié, devra alors chercher une nouvelle assurance pour continuer d’exercer son activité VTC.

Même si la décision de résiliation est faite d’un commun accord, le relevé d’information d’assurance (RIA) fera mention du motif de résiliation « Résiliation Compagnie ». Cela signifie que c’est l’Assureur seul qui a pris la décision.

Voici comment à partir d’un mauvais travail de tarification par des assureurs non spécialisés, des chauffeurs se retrouvent à devoir supporter une image de résilié, avec les conséquences que cela implique : augmentation du tarif, refus par la majorité des assurances.

Conclusion :

Faire très attention au contrat d'assurance généraliste ne mentionnant pas l'activité VTC

Prendre le taureau par les cornes et faire la démarche de résiliation avant qu'elle soit enclenchée par votre assureur

S'assurer que l'assureur ne mentionne pas le motif "Résiliation Compagnie" dans votre relevé d'assurance

Envie d'un devis en 2 minutes chez un assureur spécialiste du VTC ?